Comprendre les crédits d’impôt pour la transition énergétique : tout ce qu’il faut savoir

Publié le : 15 mai 20237 mins de lecture

Les aides gouvernementales indispensables pour réaliser des travaux de rénovation énergétique ont été mises en place pour permettre aux propriétaires de bénéficier de crédits d’impôt pour les dépenses engagées. Voici tout ce que vous devez savoir sur les crédits d’impôt pour la transition énergétique, y compris les conditions à remplir et le montant de l’aide disponible.

Crédit d’impôt pour la transition énergétique : qu’est-ce que c’est ?

Le crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE) est une aide fiscale destinée à encourager les propriétaires à rénover leur domicile afin d’améliorer leur efficacité énergétique. Il est octroyé pour les dépenses engagées pour tous les travaux de rénovation visant à améliorer la performance énergétique d’un logement.

Ce crédit d’impôt s’applique à toutes sortes de travaux concernant l’isolation, la production d’énergie renouvelable, le chauffage et la régulation.

Dépenses éligibles au crédit d’impôt pour la transition énergétique

Travaux d’isolation thermique

Les travaux d’isolation thermique permettent de conserver la chaleur à l’intérieur de votre domicile, de sorte que votre consommation d’énergie est réduite et que les pertes de chaleur sont minimisées. Ces travaux comprennent notamment l’isolation des murs intérieurs et extérieurs, la toiture, les combles et les sols.

Il est important de noter que l’isolation doit être réalisée par des professionnels certifiés pour être prise en compte dans le crédit d’impôt.

Équipements de production d’énergie renouvelable

Les équipements de production d’énergie renouvelable permettent de produire de l’énergie à partir de sources renouvelables telles que le soleil, le vent, l’eau et la biomasse. Ces équipements incluent particulièrement les panneaux photovoltaïques, les chauffe-eaux solaires et les éoliennes domestiques.

Équipements de chauffage et de régulation

Les équipements de chauffage et de régulation fonctionnent en utilisant des énergies renouvelables ou en améliorant l’efficacité énergétique du système de chauffage. Ces équipements comprennent spécialement les chaudières à bois, les pompes à chaleur, les thermostats régulateurs et les programmateurs de chauffage.

Conditions pour bénéficier du crédit d’impôt pour la transition énergétique

Conditions liées à l’habitation

Pour bénéficier du crédit d’impôt pour la transition énergétique, vous devez être propriétaire de votre résidence principale ou d’une maison secondaire. Le logement doit être achevé depuis plus de deux ans pour être éligible. Les locataires ne sont pas éligibles à ce crédit d’impôt.

Critères de performance des équipements éligibles

Les équipements de rénovation énergétique doivent respecter certains critères de performance énergétique pour être éligibles au crédit d’impôt. Ces critères sont déterminés par le gouvernement et sont régulièrement révisés pour s’adapter aux nouvelles technologies de l’efficacité énergétique.

Conditions relatives à l’installation et à la facturation des travaux

Les travaux doivent être effectués par des professionnels certifiés RGE (Reconnu Garant de l’Environnement). Les factures doivent détailler les travaux effectués et le coût total de la réalisation. Cette facture devra être conservée et présentée en cas de contrôle fiscal. Le crédit d’impôt est accessible une seule fois tous les cinq ans pour une même habitation.

Montant du crédit d’impôt pour la transition énergétique

Le montant du crédit d’impôt pour la transition énergétique varie en fonction de plusieurs paramètres. Pour les travaux d’isolation thermique, le taux du crédit d’impôt est de 30% sur les dépenses éligibles, plafonné à 150€ par m² pour une maison individuelle. En ce qui concerne les équipements de production d’énergie renouvelable, le taux du crédit d’impôt est également de 30%, mais le plafond est différent et dépend du type d’équipement installé. Pour les équipements de chauffage et de régulation, le taux du crédit d’impôt varie entre 15% et 30%, tandis que le plafond est fixé en fonction de la nature et de la puissance de l’équipement installé. Enfin, il est important de noter que le montant total des dépenses éligibles pris en compte pour le calcul du crédit d’impôt ne peut excéder un certain plafond qui varie en fonction de la situation familiale du demandeur.

Comment déclarer le crédit d’impôt pour la transition énergétique ?

Pour déclarer le crédit d’impôt pour la transition énergétique, il faut remplir sa déclaration d’impôt annuelle en utilisant le formulaire 2042 RICI et y mentionner le montant total des dépenses effectuées éligibles au crédit d’impôt, ainsi que le nombre de personnes composant le foyer fiscal. Il convient de joindre à la déclaration d’impôt les factures et les attestations que l’on aura reçues lors de la réalisation des travaux et des équipements. Le montant du crédit d’impôt sera directement déduit de l’impôt à payer ou remboursé si celui-ci est supérieur à l’impôt dû. Il est important de noter que le crédit d’impôt pour la transition énergétique est soumis à des plafonds de dépenses et de revenus, qui varient selon la situation du contribuable.

Plan du site